Services

Services

Les équipes de recherche de la CGC-Québec et du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS bénéficient de laboratoires de première classe auxquels l'ensemble de la communauté géoscientifique régionale a aussi accès.

  • Bibliothèque conjointe INRS-Ressources naturelles Canada

Pour plus d’information sur les laboratoire du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS, consulter la page www.ete.inrs.ca/ete/recherche/infrastructures-equipements

Laboratoire conjoint CGC-INRS d’analyse géochimique

Ce laboratoire de caractérisation des roches, des sédiments et des arbres possède des équipements multidisciplinaires et offre des services analytiques aux équipes de recherche des deux organisations. Il a sept composantes :

  1. préparation d’échantillons de roches et de sédiments
  2. pétrographie minérale et organique
  3. analyse géochimique
  4. analyse sédimentologique
  5. paléontologie et palynologie
  6. dendrochronologie
  7. conservation des échantillons

Pour plus d’information, contactez Stéfane Prémont (INRS) ou Yves Michaud (CGC)

Laboratoire de cartographie numérique et de photogrammétrie (LCNP) - CGC

Le LCNP, doté d’équipement informatique et de logiciels spécialisés, offre aux utilisateurs une expertise et des services de haute qualité en matière d’acquisition, de gestion, d’analyse et de diffusion de données géoscientifiques. L’infrastructure matérielle du LCNP comprend des imprimantes et numériseurs grands formats et de l’appareillage de vidéorestitution 3D.  Le LCNP offre aussi le soutien informatique aux équipes sur le terrain, gère le parc informatique mobile et la réseautique en région éloignée. Le laboratoire a développé une expertise en ce qui a trait à la gestion de données reliées aux géosciences et à l’application des standards internationaux ISO et OGC pour lesquels il participe activement à l’élaboration, en plus de développer des applications en soutien à la gestion de données et de métadonnées.

Pour plus d’information, contactez Kathleen Lauzière

Laboratoire de dendrochronologie et dendrogéochimie  - CGC

Ce laboratoire possède tout l’appareillage et l’expertise nécessaires à l’échantillonnage des arbres, à la préparation des échantillons (atelier de découpage et de sablage), à leur datation, à l’analyse des paramètres physiques et anatomiques de la croissance radiale des arbres ainsi qu’au traitement statistique et graphique des données. La mesure des largeurs de cernes de croissance est réalisée à l’aide d’un micromètre Velmex (précision 0,001 mm) couplé à une unité d’encodage numérique des données ou à partir d’un système d’analyse d’images numérisées (LignovisionTM) permettant la reconnaissance automatique des limites de cernes et la mesure de leur largeur à une résolution de 0,001 mm. Plusieurs loupes binoculaires Leica MZ6 (40X) ainsi qu’une double loupe pédagogique facilitent l’observation des bois et la datation précise des séquences de cernes de croissance. Le laboratoire possède également l’instrumentation et l’expertise permettant la préparation des échantillons (séparation des cernes) en vue de l’analyse géochimique et isotopique des cernes de croissance. Il possède notamment plusieurs microtomes de haute précision, dont un rotatif électronique (Thermo Scientific Microm HM 340 E). Les caractéristiques physiques (largeur et densité) et géochimiques (éléments nutritifs, métaux traces et isotopes) des cernes de croissance servent à reconstituer les conditions climatiques passées, étudier la dynamique des processus terrestres, documenter l’évolution temporelle de la contamination anthropique, en départager les sources et étudier les impacts sur les environnements.

Pour plus d’information, contactez Christian Bégin

Laboratoire de géochimie des isotopes stables (Delta-Lab) - CGC

Le Delta-Lab se spécialise en R&D de protocoles de préparation et d’analyse principalement voués à des thématiques environnementales. Il produit des analyses δ2H, δ13C, δ15N et δ18O de matrices inorganiques et organiques. Au fil des ans, le laboratoire a développé plusieurs protocoles de préparation d’échantillons d’air, d’eau, de tissus végétaux, de matières organiques, d’hydrocarbures et de minéraux. La caractérisation des matrices utilise des périphériques de traitement en mode dynamique (gaz vecteur) : un pré-concentrateur équipé d’un four avec tige d’or, un analyseur élémentaire à pyrolyse, deux analyseurs élémentaires à combustion, un chromatographe à gaz (CG) avec pyrolyse, un chromatographe à gaz avec combinaison de chambres à combustion et pyrolyse (Isolink), et un système de réaction d’équilibre eau-gaz ou acide-carbonates. Ces périphériques sont connectés à quatre spectromètres de masse (SM) à rapports isotopiques (RI) : MAT 253 (à six collecteurs, avec un système multiprise et une interface d’analyse en flux continu), Delta Plus XL (avec analyseur pour hydrogène et système d’analyse en mode statique), Delta V Plus (avec analyseur pour hydrogène) et Prism-III (avec analyseur pour hydrogène, système d’analyse en mode statique et système multiprise). Le parc d’équipement inclut aussi un CG en phase gazeuse capillaire équipé d’un détecteur par ionisation à flamme (DIF), un CG-SM avec DIF et plusieurs rampes d’extraction de gaz. Les installations du laboratoire permettent de couvrir toute la gamme des indicateurs isotopiques stables applicables aux études hydrogéologiques, environnementales, diagénétiques et sédimentologiques, en analysant les isotopes des eaux, des composants dissous, des matrices organiques et des encaissants réactifs.

Pour plus d’information, contactez Martine M. Savard (matrices inorganiques) ou Jason Ahad (matrices organiques)

Laboratoire de géochimie, imagerie et radiographie des sédiments (GIRAS) - INRS

Ce laboratoire est structuré autour de l’ITRAX Core Scanner, un outil non destructif de radiographie couplée à l'analyse chimique par microfluorescence X de roches, de sols et sédiments. Il permet l’acquisition à très haute résolution (100 µm) de la composition chimique d’échantillons solides sans prélèvement. Le scanneur utilise le principe de la microfluorescence X (XRF) qui permet la mesure de la plupart des éléments allant de l’aluminium à l’uranium. La configuration du système permet d’analyser des demi-carottes et U-channels de 1,8 m de long, des roches, des déblais de forage et d’autres matériaux fins. Ces analyses sont accompagnées d’une radiographie et d’une photographie de l’échantillon à très haute résolution. Un microscope électronique à balayage Zeiss EVO® 50  permet également d’obtenir des images de la surface de matériaux solides à des grossissements allant de 100 X à 60 000 X.

Pour plus d’information, consultez le site web

Laboratoire d’hydrogéologie et de caractérisation environnementale - CGC

Les principaux services du laboratoire touchent les équipements de terrain et la modélisation numérique. Les équipements disponibles pour l'acquisition de données sur le terrain comprennent le matériel nécessaire pour la caractérisation de l'écoulement de l'eau souterraine et incluent, entre autres : la conception et l'installation de puits et de piézomètres, l'évaluation et le contrôle des aquifères (pompage, perméabilité in situ (slug test), injection à charge constante, etc.), mesures de débits, mesures d'écoulement de l'eau souterraine, monitoring de la qualité de l'eau souterraine et échantillonnage de l'eau souterraine, source de contamination et délinéation du panache, levés et instrumentation, géophysique de surface et de puits. Les équipements disponibles pour la modélisation numérique comprennent deux stations de travail ainsi que les logiciels Feflow, Sutra, Modflow, Aqtesolv, SEEP/W, Surfer/Grapher, Tecplot, MapInfo, GS+, Sigma Plot, Fed. L'élaboration de modèles mathématiques tri-dimensionnels tient compte de conditions d'écoulement saturé en régime permanent ou transitoire.

Pour plus d’information, contactez Yves Michaud

Laboratoire d'hydrogéologie des contaminants - INRS/RDDC

Ce laboratoire a été mis sur pied en partenariat avec le Centre de recherche de Valcartier (RDDC, Défense Canada) et est installé dans un de leurs bâtiments. Les tests sont effectués dans des bacs d'acier inoxydable pouvant contenir de 4 à 9 m3 de sol. Les chercheurs peuvent y reproduire toute la gamme des conditions de sol possibles ainsi que divers cas de contamination par des polluants récalcitrants aux méthodes habituelles de nettoyage. Ils travaillent aussi sur des produits explosifs provenant de munitions n’ayant pas éclaté.

Pour plus d’information, contactez Richard Martel

Laboratoire multidisciplinaire de tomodensitométrie (CT scan) - INRS

L’infrastructure est composée d’un tomodensitomètre Siemens SOMATOM Definition AS+ 128, d’une unité de traitement et de stockage des données, d’un laboratoire de sédimentologie et d’appareils d’hydraulique, de biosédimentologie et d’hydrologie. L’ampleur de cette infrastructure est unique au Canada et dans une classe à part au niveau mondial. Ce scanneur médical adapté permet l’étude dynamique en 4D de structures solides et d’écoulements de fluides grâce à un volume créé à partir d’une séquence d’images simultanées d’une définition sous millimétrique. Différents dispositifs confèrent à cet équipement une flexibilité d’application unique. Le tomodensitomètre est sensible à des variations de densité de 0,1 %. Il est doté d’une ouverture de 78 cm de diamètre et d’une configuration sources/détecteurs permettant des mesures à 360° autour du corps analysé. Il est installé sur des rails de 4,3 m de longueur permettant l’analyse d’objets de grande taille (troncs d’arbres, carottes de sédiments, etc.).

Pour plus d’information, consultez le site web

Laboratoire de simulation physique, numérique et géophysique - INRS

Ce laboratoire vise à orienter des efforts de prospection minière et pétrolière par l’interprétation structurale et tectonique des données géophysiques et de terrain, ainsi que par la simulation de processus géologiques. Les principaux équipements sont les suivants : Centrifugeuse d’accélération élevée (1000 g) permettant la mise à l’échelle de déformation de modèles en pâte à modeler et en mastic de silicone pour simuler la déformation ductile des roches et le diapirisme; Bacs à sable permettant de réaliser des déformations à contrainte et vitesse contrôlées pour simuler la déformation fragile ou fragile-ductile des roches, les effets des structures et hétérogénéités lithologiques;  Imagerie PIV pour effectuer les calculs de déformation finie; Logiciels spécialisés pour le traitement des données géophysiques, l’analyse géotechnique en 2D et la reconstruction en 3D.

Pour plus d’information contactez Lyal Harris

Système de sondage par enfoncement et rotopercussion pour la caratérisation des aquifères - INRS

Le principal équipement permettant de caractériser les propriétés physiques et géochimiques des aquifères est une foreuse spécialisée Geotech 605. Avec les données recueillies, il est possible de modéliser l’écoulement de l’eau et le transport des contaminants dans les aquifères. Il est également possible d’évaluer la vulnérabilité des aquifères à la contamination, de déterminer les modalités de protection et les modes d’exploitation les plus adaptés en vue d’une gestion durable de la ressource en eau souterraine. Cette foreuse sur chenille dispose d’un système d’enregistrement en temps réel des réponses mécanique et électrique des sols. Elle permet aussi l’échantillonnage du sol ou de l’eau souterraine par l’installation de puits d’observation. Le système possède deux têtes de forage : une sert à faire des sondages par enfoncement (pénétration au cône) dans les dépôts meubles et l’autre est munie d’un marteau hydraulique pour faire des sondages par rotopercussion jusqu’à 50 m dans le roc et les dépôts meubles selon les conditions.

Pour plus d’information contactez René Lefebvre

Bibliothèque conjointe INRS-Ressources naturelles Canada

Dans le cadre du CGQ, la bibliothèque de Ressources naturelles Canada à Québec et le Services de documentation et d'information spécialisées de l'INRS partagent des expertises, des outils et des ressources documentaires. 

La bibliothèque de Ressources naturelles Canada maintient une collection de rapports, livres, revues scientifiques, cartes spécialisées et autres documents en géosciences. Cette collection porte principalement sur la géologie régionale, la minéralogie, la géologie structurale, la tectonique, la stratigraphie, la pétrologie, l'hydrogéologie, la géologie du Quaternaire et la géomorphologie.  

Le Service de la documentation et d’information spécialisées gère pour le Centre Eau Terre Environnement une collection spécialisée en sciences de l'eau et de l'environnement, dont les forces se situent principalement en hydrogéologie, hydrologie, écotoxicologie, biogéochimie et pollution aquatique, changement climatique, ainsi qu’en assainissement et valorisation des déchets.

-